AdSense sopra

Le brigand Scannacornacchia

Nicola Spinosa, connu par son surnom Scannacornacchia, est né à Castellana en 1752.
Il fut un violent brigand, arrogant auteur de différents meurtres, parmi lesquels celui de sa femme avec son amant.
Il terrorisait avec ses actes les villes et les campagnes de Putignano, Castellana, Alberobello, Noci, Locorotonado, Turi, Conversano, Gioia del Colle, Martina Franca, Mottola, Monopoli et Fasano. Il commit son premier crime à 24 ans et mourut en 1782 à l’âge de trente ans, destin commun à beaucoup de bandits.
On raconte qu’il était subordonné du Compte de Conversano Giulio Antonio Acquaviva d’Aragona.
Il se sentait paumé, donc il laissa son amant Falcona le tuer.
Ses actions imprègnent les lieux et les monuments de Castellana. Il avait placé son quartier général dans les grottes de Castellana. On dit que la girouette de l’église de San Francesco d’Assisi a conservé des traces de ses coups de fusil.

(trad. Maria Chiara Ivone - Tirocinante Unitrieste SSLMIT)

 

Bibliographie

Agrusti V., Schizzo generale del brigantaggio nella Murgia dei trulli, Schena, p. 248, 1990.

Martellotta A., Il Brigantaggio nella Murgia dei Trulli - Le scorribande del brigante Scannacornacchia fra Alberobello, Noci, Putignano e Castellana Grotte. Rotary Club Putignano, Litografia Stampa Service - Alberobello, p. 40, 2005.

Viterbo M., Scannacornacchia, un bandito pugliese del XVIII secolo, De Robertis & F. editore, Putignano, Ristampa anastatica Pro-loco Castellana-Grotte, 2005.

Cerca

Ultimissime

03 Dicembre 2020