AdSense sopra

Banner top multiservizi

Banner top 5x1000

La Grava Civarola

Les paysans de Castellana qui rentraient tard chez eux après le dur travail de la terre, en passant à côté de la Grave* entrevoyaient, parmi les branches de chêne vert qui jusqu’à ce jour occultent l’entrée de la cavité, des formes blanches et diaphanes se soulevant lentement et descendant à nouveau dans l’abîme. Très vite la rumeur disait qu’il s’agissait des âmes agitées des suicidés qui, écrasées par le péché, ne pouvaient pas monter au ciel.
Comment cette cavité horrible s’était ouverte? Le peuple pensa que c’était une sorte de châtiment divin, juste punition pour la méchanceté humaine.
On disait qu’un fermier fut emporté dans la grotte, qui s’était ouverte soudainement sous ses pieds, car il avait tenté de frauder son frère aveugle pendant la division des recettes générées par la récolte du blé.
On racontait aussi qu’un agriculteur avare du lieu nia l’aumône d’une poignée de blé à Jésus Christ, qui lui apparut habillé comme un moine. C’est probablement de cette légende qui le nom de Grava Civaròla (la grotte des provisions, civarie,cibarie en italien) dérive.
Les oiseaux noirs, les hiboux et les chauves-souris : il y avait de quoi avoir peur dans un monde où le surnaturel était intimement lié au quotidien, un contexte social et culturel où on différenciait à peine milacres, magie et réalité.

*La Grave est la grotte la plus importante des grottes de Castellana et un immense panthéon naturel.

(trad. Maria Chiara Ivone - Tirocinante Unitrieste SSLMIT)

Cerca

Ultimissime

25 Novembre 2020